Abbaye de Cadouin

Fac-similé du Saint Suaire

Etoffe de lin et de soie, 290 x 133 cm

Conservé en tant que relique pendant de nombreux siècles dans l’Abbaye de Cadouin et régulièrement exposé, le suaire est devenu très fragile. 

Le Laboratoire de Recherche des Monuments Historiques a recommandé sa mise en réserve et son remplacement sur le lieu d’exposition par un fac-similé. Dans le cadre d’un programme de recherche de l’Ecole Nationale Supérieure d’Ingénieurs Sud Alsace et en partenariat avec des entreprises spécialisées, nous avons mis au point une méthode permettant de réaliser un tel fac-similé textile.

Le Suaire est une étoffe probablement d’origine égyptienne, puisque les bandes de soies tissées présentent des caractères coufiques qui permettent de la dater du 11ème siècle. Si les circonstances de son arrivée dans l’abbaye cistercienne ne sont pas parfaitement définies, il y est mentionné pour la première fois en 1214. Dès lors il attire la foule des pélerins en route vers Saint Jacques de Compostelle et fait la notoriété du monastère. Les ostentions durent jusqu’en 1934, date à laquelle il est désacralisé.

Détail des bandes tissées en soies colorées