Cathédrale de Strasbourg

Fac-similé de la bannière

de la statue à la trompette, du buffet de l'orgue

Lors de la restauration de l’orgue de la Cathédrale, la bannière de la statue étant très fragilisée, la Direction Régionale des Affaires Culturelles nous a demandé de réaliser un fac-similé de cet objet.

La bannière suspendue était déjà une copie peinte, exécutée au 19ème siècle, d’une bannière plus ancienne (vraisemblablement du 17ème siècle) conservée au Musée Historique de Strasbourg. Celle-ci étant d’une facture bien plus raffinée, il a été convenu que nous réaliserions le fac-similé de cette ancienne bannière.

La face avant représente une Vierge à l’Enfant, tronant les bras écartés, sur un siège orné de rocailles à fleurs de lys. Le verso met en scène de façon très allégorique les armoiries de la Ville de Strabourg.

Toile de Jouy

reconstitution d'un imprimé du 19ème siècle

Ce type de dessin imprimé, semis de fleurs naturelles avec un fin réseau de feuillage vert sur fond noir, est appelé « bonnes herbes» et apparait fin du 18ème siècle. Il est abondamment employé dans les grandes manufactures de l’époque, à savoir la Manufacture de Jouy-en-Josas.

Le Musée de l’Impression sur Etoffes de Mulhouse possède d’importantes collections d’échantillons peints à cette époque mais le plus souvent ces échantillons ne présentent qu’une partie du dessin.

Grâce à des logiciels professionnels de design textile, il nous a été possible de reconstituer, à partir d’un morceau du motif, le dessin en entier et d’imprimer une laize complète d’étoffe.

Bulle, musée gruérien

Essuie-verres en microfibre

Les «poyas», figurations picturales de la montée à l’alpage, sont représentatives du patrimoine populaire fribourgeois. Le plus souvent peintes sur des linteaux de bois, elles décoraient les frontons des granges et maisons. Le Musée gruérien possède une importante collection de ces «poyas». Bien que de caractéristiques diverses, elles suscitent toutes un fort engouement.

Pour étoffer l’offre de sa boutique, le Musée gruérien a souhaité utiliser ces représentations emblématiques pour créer des objets d’utilisation courante. Ainsi est née la collection «poyas», qui comprend deux motifs de linges de cuisines et trois motifs d’essuie-verres.

inspiré de la montée à l'alpage

Laurent Mussililier

Troupeau au pâturage, 1937

Musée papier peint, Mézières

Essuie-verres en microfibre

Le Château de Mézières présente un ensemble de papiers peints tout à fait exceptionnels ce qui lui vaut d'abriter  le musée suisse du papier peint. 

Dès la fin du XVIIIème siècle, le papier peint connaît un essor extraordinaire en Europe. Frédéric de Diesbach, alors propriétaire du Château, était officier au service de la France et très au courant des dernières modes. Il fait donc orner les différentes pièces de son Château de papiers peints présentant une grande diversité de motifs. Or très peu de papiers peints in-situ sont parvenus jusqu’à nous.

La diversité des papiers peints du Château se prête particulièrement bien à la création de produits dérivés. Nous avons ainsi réalisé une première collection d'essuie-verres en microfibres, petits objets  originaux à utiliser ou à offrir, qui reprennent les motifs les plus caractéristiques du musée. 

Musée gruérien, Bulle

Essuie-verres en microfibre

Les «poyas», figurations picturales de la montée à l’alpage, sont représentatives du patrimoine populaire fribourgeois. Le plus souvent peintes sur des linteaux de bois, elles décoraient les frontons des granges et maisons. Le Musée gruérien possède une importante collection de ces «poyas». Bien que de caractéristiques diverses, elles suscitent toutes un fort engouement.

Pour étoffer l’offre de sa boutique, le Musée gruérien a souhaité utiliser ces représentations emblématiques pour créer des objets d’utilisation courante. Ainsi est née la collection «poyas», qui comprend deux motifs de linges de cuisines et trois motifs d’essuie-verres.

inspiré de la "montée à l'alpage" 

Détail du dessin de la poya

Sylvestre Pidoux vers 1850

Musée gruérien, Bulle

Château de Gruyères, étoles

Etoles "Entrelacs de la salle des Chevaliers"

Suite au succès du premier foulard « Design au Château », nous avons crée une nouvelle collection composée d’étoles de soie aux couleurs très « mode ». Celles-ci sont produites en exclusivité et en série limitée pour le Château. Elles ont été inspirées par le plafond à caissons de la salle des Chevaliers qui est orné de fastueux entrelacs sur fond de bleu azur entourant la grue héraldique des comtes de Gruyère.

Chef-d’œuvre de l’art historiciste, la salle des Chevaliers du Château de Gruyères est réalisée au milieu du XIXe siècle sous l’égide du peintre et romantique Daniel Bovy, natif de Genève. Assisté avec enthousiasme par ses amis artistes, il crée un cycle pictural d’expression brillante où les hauts faits des comtes de Gruyère, les vertus et les silhouettes enjouées des comtesses se déploient en quatorze scènes captivantes, mêlant  l’histoire aux légendes et aux paysages d’enchanteurs.

 

 

Musée d’art et d’histoire, Fribourg

Linge de cuisine

Le Musée d’art et d’histoire de Fribourg possède plusieurs représentations anciennes de la ville de Fribourg, dont la fameuse gravure de Martin Martini datée de 1606. Celle-ci illustre fièrement la cité avec des scènes de la vie urbaine minutieusement reproduites à vue d’oiseau. Les édifices importants, et plus particulièrement l’église collégiale St. Nicolas avec son imposante tour, sont mis en évidence grâce à une échelle plus grande.

Le Musée souhaitait réaliser, à partir de cette oeuvre emblématique, un produit dérivé qui se prête à une utilisation quotidienne. Grâce à l'impression numérique textile, le fin trait de la gravure a été reproduit avec précision sur une toile de coton et permet de découvrir les minutieux détails du dessin sur ce linge de cuisine.

 

Papiliorama, Kerzers

Essuie-verres en microfibre

La Fondation Papiliorama de Kerzers offre à une multitude de plantes et de papillons tropicaux des conditions idéales pour s'épanouir. Les visiteurs peuvent ainsi jouir du spectacle unique de milliers de papillons virevoltants autour d'eux.

Nous avons réalisé pour la boutique divers objets, dont ces essuie-verres reproduisant des papillons emblématiques du Papiliorama