Musée Théodore Deck

Foulard "Iznik"

Le Musée Thédore Deck, à Guebwiller en Alsace, possède la plus importante collection de céramiques de l’ancien directeur de la Manufacture de Sèvres, Théodore Deck. Peu de céramistes suscitent autant d’intérêt dans l’explosion de la faïence du 19ème siècle où il acquiert une renommée importante, basée sur sa grande capacité d’innovation. Sa contribution à l’art de la céramique est particulièrement reconnue dans la pureté de ses bleus menés à saturation. Très souvent d’inspiration orientale, ses oeuvres bouleversent la céramique dite «industrielle» en lui donnant une nouvelle dimension artistique.

Le Musée souhaitait créer à partir de ses collections de céramique, un objet qui reprenne l’iconographie de ses pièces et qui puisse être utilisé comme support de prestige ou de vente.

Nous avons réalisé plusieurs modèles de foulards imprimés sur de la soie, qui s’inspirent d’une des assiettes de style oriental.

Musée gruérien

Linge de cuisine "Poya"

Les «poyas», figurations picturales de la montée à l’alpage, sont représentatives du patrimoine populaire fribourgeois. Le plus souvent peintes sur des linteaux de bois, elles décoraient les frontons des granges et maisons. Le Musée gruérien possède une importante collection de ces «poyas». Bien que de caractéristiques diverses, elles suscitent toutes un fort engouement.

Pour étoffer l’offre de sa boutique, le Musée gruérien a souhaité utiliser ces représentations emblématiques pour créer des objets d’utilisation courante. Ainsi est née la collection «poyas», qui comprend deux motifs de linges de cuisines et trois motifs d’essuie-verres.

 

inspiré de la "montée à l'alpage"

Simon Pasquier, 1946

peinture sur bois

Musée gruérien, Bulle

 

Château de Mézières

Essuie-verres en microfibre

Le Château de Mézières présente un ensemble de papiers peints tout à fait exceptionnels ce qui lui vaut d'abriter  le musée suisse du papier peint.

Dès la fin du XVIIIème siècle, le papier peint connaît un essor extraordinaire en Europe. Frédéric de Diesbach, alors propriétaire du Château, était officier au service de la France et très au courant des dernières modes. Il fait donc orner les différentes pièces de son Château de papiers peints présentant une grande diversité de motifs. Or très peu de papiers peints in-situ sont parvenus jusqu’à nous.

La diversité des papiers peints du Château se prête particulièrement bien à la création de produits dérivés. Nous avons ainsi réalisé une première collection d'essuie-verres en microfibres, petits objets  originaux à utiliser ou à offrir, qui reprennent les motifs les plus caractéristiques du musée. 

 

 

Château de Gruyères

Foulard en serge de soie

Ce foulard en soie produit en exclusivité et en série limitée pour le Château de Gruyères est inspiré de la grue héraldique des comtes de Gruyères. Cet oiseau, fascinant par son élégance sur fond azur orne le plafond à caissons de la salle des Chevaliers.

Chef-d’œuvre de l’art historiciste, la salle des Chevaliers du Château de Gruyères est réalisée au milieu du XIXe siècle sous l’égide du peintre et romantique Daniel Bovy, natif de Genève. Assisté avec enthousiasme par ses amis artistes, il crée un cycle pictural d’expression brillante où les hauts faits des comtes de Gruyère, les vertus et les silhouettes enjouées des comtesses se déploient en quatorze scènes captivantes, mêlant l’histoire aux légendes et à des paysages enchanteurs.